Art nouveau : mouvement du XIXème siècle

Académie des Arts Appliqués

Intéréssé pour intégrer l'école et devenir un futur designer ?

Mouvement artistique de la fin du XIXème siècle, l’art nouveau est un mouvement multiforme et international qui s’appuie sur l’esthétique des courbes et des arabesques. Avec ses formes inspirées de la nature, l’art nouveau se développe notamment dans l’architecture et dans les arts décoratifs.

Inspiré de la boutique La Maison de l’Art nouveau, ouverte en 1985 à Paris par le marchand d’art allemand Siegfried Bing, le mouvement se distingue déjà par sa naissance. En effet, habituellement, les courants artistiques tirent leurs noms d’artistes ou de théoriciens et ont pour objectif principal de promouvoir un système de principes artistiques. A cette époque, Siegfried Bing, comme nombreux de ses contemporains, considère que la civilisation européenne traverse une période de turbulence, notamment dû à des changements politiques, technologiques et sociaux. Face à une société en pleine évolution, l’art se doit de répondre à ces nouvelles exigences et de s’adapter : c’est ainsi que nait l’art nouveau. Désireux de rompre avec le passé, les artistes du mouvement ne s’en sont pourtant pas moins inspiré. On peut notamment retrouver des bribes de naturalisme dans les réalisations de Gaudi ou de Guimard avec la présence de pièces en forme d’ossements.

Le mouvement ne cessera de se développer jusqu’à toucher l’ensemble des arts plastiques et de l’Europe. Chacun des pays y ajoutera ainsi sa touche, en lien avec ses traditions et sa culture, et donnera naissances à des arts nouveaux hybrides adaptés à chaque région : Tiffany aux Etats-Unis, Nieuwe Kunst aux Pays-Bas, Stile Liberty en Italie ou encore Modern en Russie. Bien que composé de plusieurs mouvements hybrides, le style art nouveau rassemble tout de même autour des courbures, de la nature ou encore du corps de la femme. C’est aussi l’occasion de redonner à la couleur sa place dans l’art, que ce soit en architecture ou en peinture.

Avec l’arrivée de la Première guerre mondiale, les lignes et courbures de l’art nouveau laissent place aux angles et aux formes géométriques de l’art déco. 

Quelques figures emblématiques du mouvement

https://www.meisterdrucke.fr/fine-art-prints/Alphonse-Mucha/392399/Sarah-Bernhardt,-La-Plume,-15-d%C3%A9cembre-1896.html

Alfons MUCHA

Affichiste, illustrateur, graphiste, peintre et professeur d’art, Alfons Mucha est considéré comme l’un des fer-de-lance de l’art nouveau. C’est en réalisant l’affiche de Sarah Bernhardt pour la pièce Gismonda, que l’art de Mucha se développe jusqu’à connaitre un succès à travers le monde. Le style Mucha devient alors un emblème de l’art nouveau jusqu’à être couronné de la médaille d’argent lors de l’Exposition universelle de 1900.

Gustav KLIMT

Peintre symboliste notamment reconnu pour son utilisation de l’or dans ses œuvres, Gustav Klimt est le visage de l’art nouveau autrichien, la Sécession. Fondé en réponse à l’art nouveau, Klimt avait souhaité créer son propre mouvement, qui peut également être considéré comme la fondation de l’Union des artistes figuratifs. Situé à Vienne, le bâtiment de la Sécession est un réel symbole de l’art nouveau autrichien. Soulignant l’évolution perpétuelle de l’art et l’importance de la liberté, on retrouve sur sa façade l’inscription suivante « A chaque époque son art, à l’art sa liberté ».

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Secession_Vienna_June_2006_012.jpg
https://www.meisterdrucke.fr/fine-art-prints/Alphonse-Mucha/392399/Sarah-Bernhardt,-La-Plume,-15-d%C3%A9cembre-1896.html

Hector GUIMARD

Considéré comme le grand architecte de l’art nouveau, Hector Guimard est notamment l’artiste à qui l’on doit de nombreux immeubles de de la capitale française, mais surtout les célèbres ornements des entrées et sorties du métro parisien. Mêlant fer, fonte, verre et lave émaillée, ces entrées se composent d’une balustrade, d’un portique ou d’un toit en verre ainsi que du nom de la station inscrit d’une typographie très représentative de l’art nouveau. La majorité de ces créations ayant été détruites durant la Première Guerre mondiale, les quelques entrées subsistants font l’objet de mesures de protection ainsi que d’une inscription aux monuments historiques. Les entrées dites Guimard s’inscrivent aujourd’hui pleinement dans le paysage parisien et sont même considérées comme l’un des emblèmes de l’art nouveau.

Emile GALLE

Maître verrier, ébéniste et céramiste, Emile Gallé est considéré comme le symbole de la verrerie d’art en France. Outre son travail du verre, l’artiste est également reconnu pour ses créations céramiques et ses réalisations en ébénisterie. Impliqué dans l’art nouveau, il va même jusqu’à fonder l’Ecole de Nancy en 1901. Considéré comme un syndicat des industriels de l’art et des artistes, l’Ecole de Nancy regroupe les artistes lorrains et vise à faire rayonner leur art. 

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Secession_Vienna_June_2006_012.jpg