C’est là toujours un grand sujet d’étonnement lorsque les étudiants apprennent qu’à l’Académie des Arts Appliqués, en Bachelor il y a de la Philosophie.

“Ah bon ? Mais pour quoi faire ?…”

Il semble important de commencer cet article par un point. A proprement parlé il ne s’agit pas de cours de Philosophie mais d’Esthétique. En effet, à l’Académie des Art Appliqués, en Bachelor, les étudiants ont, et cela dès la première année, des cours d’Esthétique.

L’Esthétique est en fait une discipline de la Philosophie. Elle permet de réfléchir à la perception, au sens des choses, au beau qu’il soit dans la nature ou dans l’art. L’Esthétique est exclusivement tournée vers l’art et tous les concepts qui lui sont rattachés. Elle peut, par exemple, se rapporter aux émotions provoquées par une œuvre d’art, ou encore au jugement de goût, à celui d’une œuvre, ou enfin à tout ce qui pourrait se définir comme beau, utile ou fonctionnel. Dans le langage courant « esthétique » veut bien souvent dire « beau ». Mais lorsqu’il est utilisé comme nom, « esthétique » désigne le plus souvent l’apparence des choses. Il est alors souvent synonyme de design.

L’Esthétique est une discipline qui fait partie de la théorie de l’art. Elle a pour vocation de donner les moyens aux étudiants de comprendre le monde de l’art, de le structurer. Le Design qui appartient au vaste champ des arts et des sciences de l’art, recouvre-lui, une pratique et une théorie particulière. Il a ses propres codes, ses propres règles, son histoire propre, une démarche créative singulière qu’il convient de comprendre avant de se lancer en création.

À l’Académie des Arts Appliqués, au cours du Bachelor, d’autres matières appartenant au champ de la théorie de l’art sont enseignés, tels que de l’Histoire de l’Art, la Culture Design, la Sémiologie, etc..

De l’Esthétique dès la première année 

L’Esthétique dans la formation artistique a pour vocation d’ouvrir la pensée sur le fait artistique, c’est à dire l’œuvre, sa création, son jugement à travers le temps et plus particulièrement sur la période contemporaine. Qu’est-ce qu’une œuvre au XXIème siècle ? Comment fait-elle sens et quels sont ces enjeux ? Quel est le rôle de l’art dans une société ? Si l’art est l’apanage d’une société en bonne santé, l’art est-il pour autant toujours bien perçu ? Pourquoi cela pose des problèmes ? Pour répondre à l’ensemble de ces questions, cela suppose naturellement d’aborder les différentes périodes, de la Modernité à la Postmodernité, de l’Antiquité grecque aux contemporains. Car comment être un créatif dans notre société actuelle sans tenter de comprendre les enjeux qui la jalonnent ? Comment créer quotidiennement sans maitriser l’aléatoire de la chose artistique ?

L’Esthétique permet aux étudiants d’apprivoiser la démarche créative, de la structurer et de la nourrir. Dès la première année les étudiants ont donc de l’Esthétique. Organisé comme un laboratoire d’échange, ce cours offre dans la semaine comme une « respiration salutaire » aux étudiants qui sont bien souvent très pris mentalement par leurs créations pratiques. Il ne nécessite aucune connaissance préalable. Il s’adresse aux êtres pensants qui tentent de créer des œuvres design pour leurs contemporains. Dès la fin de la première année, les étudiants sont alors amenés à comprendre que dans toutes démarches créatives, une pensée structure le projet. Ils possèdent alors les rudiments théoriques des sciences de l’art pour entrer en deuxième année, dans leurs voies de spécialisations.

Académie des Arts Appliqués

Découvrez nos modalités d’inscriptions

De l’Esthétique en deuxième et troisième année 

En deuxième année et troisième année, le volume horaire destiné à l’Esthétique diminue progressivement. L’objet est d’approfondir les bases évoquées en première année et d’aborder les grands thèmes qui font et défont nos sociétés modernes. Il s’agit en effet de donner quelques clés de compréhension afin que les étudiants puissent construire un projet professionnel solide. En deuxième et troisième année chaque étudiant est effectivement amené à entrer véritablement en recherche et à développer une écriture personnelle, singulière. Les grands thèmes abordés en Esthétique ne sont en réalité que des prétextes pour pouvoir accompagner la réflexion des étudiants et cela de manière transversale et introspective. En abordant la perception sensorielle, l’essence et la perception du beau, le temps, l’espace et le goût, l’objet sera bien de construire une métaphysique à chaque projet. C’est d’ailleurs en ce sens que l’étudiant sera progressivement inclus au cours du Bachelor à la grande théorie de l’art. En devenant professionnel dans le secteur, il participe en effet pleinement aux enjeux sociétaux et artistiques qui font et défont nos sociétés. Il n’y a pas de projets pérennes sans pensées solides, il n’y a pas d’œuvre design, sans concepts préalables.

 Il s’agira pour l’étudiant de prendre conscience assez vite de l’importance de l’Esthétique dans sa formation, non pas pour en devenir un spécialiste mais bien pour structurer son approche, tant sur le plan théorique que sur le plan de sa pratique professionnelle. Nul Designer ne saurait se priver d’une démarche conceptuelle préalable à la réalisation car alors de Design il n’y aurait pas. Il appartient à l’étudiant entrant en Bachelor de comprendre que le secteur du Design nécessite un esprit scientifique et rigoureux. Aucune création n’est sérieusement envisageable sans une démarche conceptuelle au préalable. Dessiner ne suffit pas. Il faut réfléchir au besoin de la société pour être un bon créatif. Cet esprit curieux et dynamique est un gage d’emploi pour le futur professionnel. Toujours alerte, avec cette méthode conceptuelle, le Bachelor sortant saura toujours se poser les bonnes questions de création au bon moment, c’est-à-dire pour la société dans laquelle il vit et crée.

L’histoire des arts en Bachelor

L’histoire des arts en Bachelor

Pour beaucoup d’étudiants, les cours d’Histoire des Arts en Bachelor s’apparentent à une corvée dont ils se passeraient volontiers. Cette matière est souvent perçue par les futurs designers comme inutile et fastidieuse. Pourtant, elle est source de compréhension du monde, elle est pour le designer, ce que l’eau est à la carafe, c’est-à-dire un essentiel.

DES SCIENCES ET DU FRANÇAIS EN BACHELOR DESIGN

DES SCIENCES ET DU FRANÇAIS EN BACHELOR DESIGN

Peu importe qu’on ai un BAC S ou L, peu importe le chemin, ce qui importe c’est le sujet. Car, enfin, oui il s’agit bien des mêmes concepts qu’on les aborde en Philosophie, en Mathématiques, en Physique Quantique ou en Littérature. Trop souvent nos étudiants restent attachés à la manière d’enseigner d’un ou plusieurs professeurs et n’ont pas toujours eu la chance de goûter à la vraie essence des matières abordées en terminale.

Le matériel en école d’art

Le matériel en école d’art

Lorsque l’on entreprend de faire des études dans une école d’art, il est nécessaire de savoir constituer sa “pochette” et sa “trousse” … Voici l’ABCDaire du bon étudiant en école d’art.

Pin It on Pinterest

Share This