J’ai testé le dessin d’après modèle vivant nu de l’Académie des Arts Appliqués

9 Juil 19 | extra scolaire

Il m’aura fallu presque un an pour y aller ! Quand j’y repense, c’est complètement idiot d’avoir repoussé aussi longtemps pour un simple cours de dessin. J’en profite d’ailleurs pour préciser que j’ai dessiné, pas posé, là pour le coup j’admets que je ne suis clairement pas à l’aise avec ça. Mais ça, c’est un autre débat ! Le dernier cours de l’année plus d’excuses pour reporter, ok alors c’est parti, on verra bien ce que ça donne. 

Le stress de la veille

Oui oui le stress ! Une appréhension désagréable qui vient me faire du coude à chaque fois que j’y repense. J’en parle avec une amie, elle me charrie et m’assure qu’elle ne mettrait jamais les pieds dans ce genre de cours. Le dessin ? Ce n’est clairement pas son truc, et encore moins pour dessiner un modèle nu ! On échange et on rit sur ce fameux atelier dans lequel j’ai toujours beaucoup de mal à me projeter. Pourtant j’adore dessiner, ou plutôt j’adorais ça, à l’époque où je trouvais encore le temps de me poser pour faire quelques croquis. Mon dernier portrait doit dater d’une dizaine d’années, il y a de ça aussi. Je n’ai pas gratté une feuille depuis tellement longtemps, j’ignore vraiment ce que ça peut donner. Verdict demain matin !

 

Le matin du grand jour est arrivé ! 

Bon, et bien voilà c’est le moment d’y aller ! Caféine ok, lunettes, c’est bon reste plus qu’à occuper les filles pour qu’elles me laissent partir tranquillement. Mais elles sont malignes les poupées, elles ont bien vu que j’étais sur le départ. « Tu vas où maman ? » et la petite qui répète la même phrase en écho ! « Maman va prendre un cours de dessin et vous allez rester bien sage en attendant » j’ai à peine le temps de finir ma phrase que ma grande enchaîne déjà « Oh trop bien je peux venir avec toi s’te plait s’te plait » lol « non tu ne peux pas venir c’est un cours réservé aux adultes » elle ne se démonte pas « mais tu m’as dit que je dessinais super bien pour mon âge alors si je montre mes dessins ils seront peut-être d’accord pour me laisser venir ! ». S’en suivent de longues minutes de négociations qui finissent par me mettre en retard. Un bisou rapide au papa et je file. Je vais arriver et le cours sera déjà commencé … magnifique !

Académie des Arts Appliqués

Inscrivez-vous à nos Ateliers de dessin !

Les dix premières minutes 

Gagné, la circulation n’a rien arrangé et le cours est déjà bien entamé. La porte est fermée je n’entends pas un bruit, je vais déranger tout le monde, quel grand moment ! Je toque à la porte, prends une grande inspiration et je rentre. Je repère une place et m’installe discrètement. Bien sûr, je viens les mains vides ! La formatrice qui anime le cours, Marine, vient vers moi, je m’excuse pour le retard et lui dis que je n’ai rien pris. Son sourire efface ma gêne, elle me fournit un calepin pour faire mes croquis et la personne à côté de moi me prête un crayon. L’ambiance est studieuse mais pas pesante pour autant. Je suis les indications de Marine et me lance. J’observe rapidement le modèle, c’est une jeune femme, elle pose pour la première fois, au début du cours, et dessinera ensuite. Je trace mes premières courbes, bon clairement il faut que je retravaille mes proportions ! C’est tellement loin tout ça. Mon premier croquis se retrouve sans tête, pas assez de place sur la feuille, ce qui fait beaucoup rire Marine, et moi aussi ! On change de pose, je ne me souviens même plus d’avoir été mal à l’aise.

Au bout d’une heure

Le cinquième croquis commence à être plus harmonieux. Les proportions sont plus équilibrées et l’ensemble est plus abouti. Ce n’est pas encore du grand art, mais je me prends au jeu et prends surtout plaisir à tenir, de nouveau, un crayon dans les mains. Vient l’heure de la pause. Avec la température extérieure, l’air de la pièce commence à devenir lourd, on profite donc de la coupure pour se déplacer dans la salle des étudiants à l’étage inférieur. Je jette un œil aux travaux d’élèves affichés sur les murs des couloirs. C’est intéressant de voir le même modèle, vu par plusieurs personnes, sous différents angles, sur différents supports. Il y a une vraie recherche pour exploiter les outils de dessin, les matériaux et laisser libre cours à son imagination, ça donne envie. Olivier, le directeur de l’Académie des Arts Appliqués, nous apporte le café, des jus frais, accompagnés de petits gâteaux. J’en profite pour échanger avec les autres stagiaires, certains sont novices comme moi, d’autres sont de vrais habitués. L’un d’entre eux me montre ses travaux, je réalise son évolution et me dis que je pourrais peut-être faire de même. L’ambiance est très sympathique et détendue. On finit par reprendre tranquillement le cours et je me replonge dans mes croquis sans même me rendre compte du temps qui passe.

Mon impression 

Le cours est terminé, je remonte dans ma voiture en repensant pour la première fois à l’appréhension que j’avais. Elle s’est envolée sans même que je ne m’en sois aperçu. J’ai passé un très bon moment, un moment pour moi, durant lequel j’ai échangé et appris des autres. Je regrette presque de ne pas être venue avant. En tout cas ce qui est certain c’est que je renouvellerai l’expérience dès la rentrée.

Académie des Arts Appliqués

Inscrivez-vous à nos Ateliers de dessin !

Ces articles pourraient vous intéresser ! 

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Pin It on Pinterest

Share This