ORIENTATION : comment devenir Scénographe

ORIENTATION : comment devenir Scénographe

Peu connu du grand public, le métier de scénographe fait partie intégrante des métiers du Design. Sa fonction principale est d’imaginer, de créer et d’organiser tout l’environnement du décor d’une pièce de théâtre, d’une émission télévisée ou d’un film publicitaire. Cette activité requiert une très bonne capacité d’analyse, d’anticipation et de coordination.

 

À quoi ressemble la journée d’un scénographe et dans quel milieu exerce-t-il, on fait le point.

AAA-ORIENTATION-FICHE-METIER-SCENOGRAPHE-BACHELOR-DESIGN-ESPACE-PROJET

En étroite collaboration avec le réalisateur ou le metteur en scène, le scénographe appelé aussi décorateur-scénographe invente la toile de fond et définit les différentes étapes de création d’un décor. Il commence par étudier le projet dans son ensemble, prend connaissance des demandes et attentes du client. Cet entretien lui permet d’imaginer la conception qu’il pose dans un premier temps sur des plans. Il passe ensuite à l’étape de création d’une maquette, une représentation complète de l’environnement, de l’ambiance et des éléments de décor. Cette esquisse, qu’il présente pour validation, devient alors la ligne directive des différents intervenants dans la phase de création. Les matériaux sont commandés, les corps de métiers sont sollicités et la réalisation commence. À ce stade, le scénographe devient alors superviseur puisqu’il coordonne l’ensemble des intervenants à la manière d’un chef d’orchestre.

 

Le scénographe doit faire preuve de beaucoup de rigueur et d’organisation. Capable de travailler en équipe, il doit impérativement savoir diriger et structurer les différents corps de métiers. Touche-à-tout, il maîtrise le dessin, les proportions, les logiciels de PAO et possède une parfaite gestion de l’espace.

BACHELOR DESIGN D'ESPACE

Découvrez nos formations et accédez aux métiers du Design !

À quoi ressemble la carrière d’un Scénographe ?

 

Le scénographe est généralement indépendant ou intermittent du spectacle. Il intervient de façon contractuelle pour assurer la création de décors de films ou de spectacles, il peut alors prétendre à une rémunération basée sur un pourcentage des recettes. Les grands magasins peuvent également solliciter le scénographe pour créer des vitrines originales lors d’événements particuliers.

 

Ce fonctionnement lui donne la possibilité d’exercer une activité artistique en parallèle. Le scénographe peut également se tourner vers l’enseignement.

 

La rémunération du scénographe varie en fonction de la nature et la durée des contrats qu’il réalise, en moyenne, le scénographe peut prétendre à une rémunération allant de 20 à 30k € par an.

AAA-ORIENTATION-FICHE-METIER-SCENOGRAPHE-BACHELOR-DESIGN-ESPACE-ARTISTE

Quelle formation pour devenir Scénographe ?

 

Le scénographe possède un bon esprit d’analyse, il est curieux et créatif. Il dispose également d’une bonne culture générale et maîtrise les logiciels de PAO et de modélisation. Enfin, l’histoire de l’art comme les nouvelles technologies font partie de ses centres d’intérêt.

 

Le scénographe intègre un Bachelor Design d’Espace. Durant trois ans, il étudie l’histoire de l’art, la colorimétrie, la scénographie et le design d’espace. Il est également formé à l’utilisation des outils techniques comme les logiciels de modélisation 3D et de publication assistée par ordinateur. Un stage de plusieurs semaines permet à l’étudiant de concrétiser ses acquis, cette immersion dans le monde professionnel vient compléter l’enseignement théorique.

 

À l’issue du Bachelor Design d’Espace, l’étudiant peut compléter son cursus en réalisant un Master. Cette option va permettre notamment au futur Designer de se spécialiser en art décoratif ou architecture d’intérieur.

AAA-ORIENTATION-FICHE-METIER-SCENOGRAPHE-BACHELOR-DESIGN-ESPACE

À retenir

 

  • Les qualités du futur Scénographe : très bonne connaissance de l’histoire de l’art, esprit d’analyse et d’observation, créativité, organisation et normes de sécurité

 

  • La formation : Bachelor Design d’Espace (BAC + 3) puis Master Design d’Espace (BAC + 5)

 

  • La carrière : en indépendant ou intermittent du spectacle, le scénographe travaille pour le cinéma, la télévision ou le théâtre. Il peut également créer des environnements pour l’événementiel ou des vitrines de grands magasins. Il peut se tourner vers l’enseignement et transmettre son savoir-faire

 

  • Le salaire : le scénographe est rémunéré sur la base des prestations qu’il effectue. En moyenne, le scénographe peut prétendre à une rémunération allant de 20 à 30k € par an

 

BACHELOR DESIGN D'ESPACE

Découvrez nos formations et accédez aux métiers du Design !

ORIENTATION : comment devenir Designer Graphique

ORIENTATION : comment devenir Designer Graphique

Parmi les nombreuses possibilités d’orientations offertes par les métiers du Design, le Designer Graphique est probablement l’une des plus plébiscitées. Cette activité aussi technique que créative, nécessite un parcours adapté afin de maîtriser l’ensemble des savoir-faire requis. Le Designer Graphique conçoit les identités visuelles des grands groupes et promeut le Marketing et les Stratégies commerciales.

Quelles sont les missions d’un Designer Graphique et comment en faire son métier, on fait le point.

AAA-ORIENTATION-FICHE-METIER-DESIGNER-GRAPHIQUE-BACHELOR-DESIGN-GRAPHIQUE

Qu’est-ce qu’un Designer Graphique ?

 

Le Designer Graphique met en images le message commercial de son client. L’une des premières missions du Designer Graphique est donc d’être à l’écoute de la demande et des besoins présentés. Il doit être capable d’analyser et de retranscrire les idées principales au travers d’images. Chaque visuel proposé doit être créatif, mais également tenir compte de la finalité du produit. Le Designer Graphique est donc capable d’anticiper les problématiques et assurer la faisabilité de ses créations. Enfin, il doit respecter les fondamentaux du marketing et s’assurer de proposer des visuels originaux, mais également adaptés au public visé.

Cette profession nécessite donc des compétences techniques autant que créatives. Le Designer Graphique est à l’écoute, il est curieux et investit. Il maîtrise les outils graphiques et les techniques de communication. Enfin, il entretient sa créativité et dispose d’une belle ouverture d’esprit qui lui permet de percevoir l’originalité du monde qui l’entoure.

BACHELOR DESIGN GRAPHIQUE

Découvrez nos formations et accédez aux métiers du Design !

À quoi ressemble la carrière d’un Designer Graphique ?

 

En indépendant ou au sein d’une entreprise, le Designer Graphique peut adapter sa carrière en fonction des opportunités qui s’offrent à lui.

En tant que salarié, le Designer Graphique peut évoluer dans une agence de communication, un studio de création ou dans le service marketing d’une grosse enseigne. Il peut être amené à travailler en équipe, sous la responsabilité du directeur artistique ou du chef de projet. En début de carrière, le Designer Graphique salarié est rémunéré entre 1500 et 2000 € brut par mois.

La création d’un book peut donner la possibilité au Designer Graphique de démarcher lui-même ses futurs projets. En tant que Freelance, il gère son propre portefeuille clients et définit ses tarifs. Il fait fonctionner son réseau et entretient ses contacts pour obtenir de nouveaux contrats. Un Designer Graphique junior peut facturer entre 250 et 300 € par jour.

AAA-ORIENTATION-FICHE-METIER-DESIGNER-GRAPHIQUE-BACHELOR-DESIGN-GRAPHIQUE-PROJET

Quelle formation pour devenir Designer Graphique ?

 

Le Designer Graphique dispose d’une très bonne culture générale, il maîtrise parfaitement les logiciels de PAO (Publication Assistée par Ordinateur) et l’ensemble de la chaîne graphique.

 

Le futur Designer Graphique intègre un Bachelor Design Graphique. Ces trois années d’études lui permettent d’acquérir les fondamentaux des métiers du design, comme les différentes techniques de dessin, les outils graphiques et numériques ou l’histoire de l’Art. Un stage de plusieurs semaines permet à l’étudiant de concrétiser ses acquis, cette immersion dans le monde professionnel vient compléter l’enseignement théorique.

 

À l’issue du Bachelor Design Graphique, l’étudiant peut compléter son cursus en réalisant un Master. Cette option va permettre notamment au futur Designer de se spécialiser dans la publicité, l’animation ou encore l’illustration.

AAA-ORIENTATION-FICHE-METIER-DESIGNER-GRAPHIQUE-BACHELOR-DESIGN-GRAPHIQUE-ARTISTE

À retenir

 

  • Les qualités du futur Designer Graphique : très bonne culture générale, ouverture d’esprit, curiosité, adaptabilité et créativité

 

  • La formation : Bachelor Design Graphique (BAC + 3) puis Master Design Graphique (BAC + 5)

 

  • La carrière : salarié au sein du service communication d’une entreprise, d’une agence de publicité, d’une maison d’édition, ou d’un studio de création. Indépendant, il est sollicité pour des missions plus ou moins longues pour le compte d’autres entreprises.

 

  • Le salaire : en début de carrière, le Designer graphique perçoit une rémunération mensuelle de 1500€ brut par mois. En tant que Freelance junior, il facture environ 250€ par jours.

 

BACHELOR DESIGN GRAPHIQUE

Découvrez nos formations et accédez aux métiers du Design !

L’histoire des arts en Bachelor

L’histoire des arts en Bachelor

Pour beaucoup d’étudiants, les cours d’Histoire des Arts en Bachelor s’apparentent à une corvée dont ils se passeraient volontiers. Cette matière est souvent perçue par les futurs designers comme inutile et fastidieuse. Pourtant, elle est source de compréhension du monde, elle est pour le designer, ce que l’eau est à la carafe, c’est-à-dire un essentiel.

Pourquoi le designer a besoin d’une solide culture générale ?

Un bon designer est un professionnel qui détient une solide culture générale artistique et une excellente culture spécialisée notamment dans son secteur de prédilection. Dans toutes créations achevées, il doit en effet être capable de faire tout ou en partie référence à de grands classiques. A chaque création un message, une idée, une innovation. Aucun artiste, aucun designer ne saurait faire abstraction de ce qui a été réalisé par le passé. Un bon designer est celui qui sait observer les besoins de ses contemporains et les traduire en matière artistique ou esthétique. S’il ne connait aucune œuvre, il est comme une coquille vide, il ne produit rien. La référence est comme une fondation, elle nourrit tout projet, elle ouvre l’esprit. Elle projette et construit la pensée. Entre ruptures et continuités, elle permet donc au designer de cheminer perpétuellement.

On peut penser au tableau de Vermeer “la laitière” et la reprise de cette peinture célèbre pour les produits laitiers.

la pyramide du Louvre

la laitiere de vermeer

L’Histoire des Arts à l’Académie des Arts Appliqués

L’Académie des Arts Appliqués s’attache particulièrement à dispenser aux étudiants une réelle culture générale. Même si cela nécessite de la part des étudiants de réels efforts d’apprentissages, de curiosité et de mémoire.

La première année est consacrée à l’apprentissage de la base de la culture artistique. Le programme couvre l’ensemble de la création artistique, soit de l’art pariétal (sur les murs) à nos jours, en passant bien entendu par l’Antiquité, le Moyen Age, la Renaissance, le Classicisme et tous les mouvements des avants gardes. A la fin de la première année les étudiants auront également abordé l’art actuel, c’est-à-dire l’art de 1945 à nos jours (celui qu’on trouve dans les musées d’art contemporain). Ils auront également étudié l’ensemble des continents.

La deuxième année est dédiée à la culture générale spécialisée du secteur dédié dans lequel l’étudiant s’est engagé. Un étudiant en Bachelor Graphisme abordera par exemple toute l’histoire de l’écriture, du livre, de la typographie et de l’image en générale. Il devra également détenir une solide connaissance de l’histoire de la communication dont il sera le digne héritier. A contrario, un étudiant en Bachelor Espace étudiera la naissance des villes et toutes les formes architecturales, tous les grands concepts symboles et utopies que le monde a connu. Il abordera également toute l’histoire des objets liés à l’habitat et leur style. Ou encore à titre d’exemple, un étudiant en Bachelor Mode découvrira toute l’histoire de la mode et du costume, de la nuit des temps jusqu’à nos jours. Il découvrira les grands créateurs, les grands défilés et toute l’histoire des tissus et des motifs.

La troisième année est une année de consolidation des acquis par un enseignement transversal. Les cours se font désormais traditionnellement, sous forme de séminaires. Il s’agit d’aborder de grands sujets qui ont fait et défait de tous temps les civilisations, comme le Temps, la Mémoire, le Corps, le Pensée, les Savoirs, le Sacré et le Profane par le biais des Arts et des œuvres d’arts…

Pour réussir que faut-il faire ?

Pour tenir ce programme fastidieux, il faut faire preuve de ténacité et de rigueur. Il faut travailler très régulièrement et sans relâche. Il est naturellement indispensable de savoir prendre des notes et réviser tous les soirs afin d’assimiler la grande quantité des œuvres et des références abordées pendant les cours. Il est préférable de réviser avec des images et surtout de ne jamais manquer un cours d’Histoire des Arts. Il est évidement attendu des étudiants qu’ils complètent leurs découvertes autant que faire se peut car une donnée n’est véritablement acquise que lorsqu’elle est retravaillée personnellement.

Des cours de méthodologie de prise de note et d’apprentissage sont dispensés en début de Bachelor première année afin de donner de bons outils aux étudiants.

Académie des Arts Appliqués

Découvrez nos modalités d’inscriptions

Comment mettre à profit ce qu’on a étudié en Histoire des Arts dans les autres cours ?

L’Histoire des Arts offrent un terreau formidable pour « entrer en création ou en réflexion ». Au cours de l’histoire de l’art de nombreuses questions propres à la matière artistique se sont posées aux artistes et les réponses qu’ils ont su apporter sont aujourd’hui comme un immense trésor infinie dans lequel on peut puiser à souhait. Il est par ailleurs un support extraordinaire de communication. Il y a des architectures, des tenues ou encore des images célèbres qui connotent dès le premier regard, qui délivrent immédiatement un message clair à l’observateur. Il est donc indispensable pour le futur designer de connaitre l’ensemble des références qui jalonnent le cours de l’histoire de l’art. Que ce soit une couleur, une matière, un motif, une technique, une forme, un mot, un sigle, l’histoire de l’art regorge d’idées supports que l’étudiant peut revisiter à souhait et cela dès les premières esquisses et jusqu’à l’achèvement de l’œuvre créative. L’Histoire des Arts est donc une matière à réinvestir dans tous les autres cours, en dessin, comme en arts plastiques, dans les matières professionnelles, comme en dissertation…

pochette des beatles, la joconde, tailleur de coco Chanel, lacoste …

Pour réussir dans cette matière pédagogique à part entière, l’étudiant trouvera toujours un soutien inconditionnel de la part de l’équipe de l’Académie des Arts Appliqués. Mais il reviendra évidemment à l’étudiant d’apprendre et d’être toujours curieux des expositions qui l’entourent afin de se constituer comme une sorte de bibliothèque nouvelle. Alors il sera toujours au fait de l’actualité et trouvera plus facilement des idées quand il s’agira d’être en création.