Le matériel en école d’art

Le matériel en école d’art

Lorsqu’on entreprend de faire des études dans une école d’art, il est nécessaire de savoir constituer sa “pochette” et sa “trousse” …

Petit ABCDaire du bon étudiant en école d’art. 

Pour commencer il parait nécessaire de préciser qu’un « bon étudiant en art », se doit de récupérer et glaner tout un tas de matières premières afin de se constituer une sorte de matériauthèque à demeure. Le matériel artistique pour étudier en art est onéreux, il n’y a donc pas de sottes économies en la matière. Même si, pour faire du bon travail il faut du bon matériel, la bonne attitude reste celle du système D. Il s’agira donc pour la future première année de se constituer une malle de bric à brac (colles, clous, laine, papiers en tout genre, tissus récupérés, cartons, etc.). L’étudiant en réalisant cette petite collecte régulière et curieuse, fera sur le long terme, de généreuses économies car il ne sera pas pris au dépourvu lorsqu’un professeur demandera la réalisation d’une maquette ou d’un vêtement prototype (et ce n’est qu’un exemple) …. Puisant dans sa matériauthèque l’étudiant n’aura alors pas besoin de courir toutes les semaines dans les magasins spécialisés et réputés chers. 

A chaque rentrée, l’Académie des Arts Appliqués, en partenariat avec des fournisseurs de la place, propose aux étudiants un pack de matériel. Bien qu’un cours spécial soit dispensé en début d’année afin d’en découvrir son contenu, voici ce que l’étudiant utilisera le plus souvent au cours de ses trois années de Bachelor. 

Dans sa trousse, qui ressemblera davantage à une caisse à outils, il devra toujours être muni de crayons de couleurs, d’une variété de crayons à papier (l’un comme pour l’autre, il ne faut pas hésiter à prendre des boites de marque reconnu), d’une gomme blanche et d’une gomme mie de pain, de feutres à alcool, d’une série de stylos et feutres noires aux mines diverses et variées. Il devra également posséder en permanence avec lui des pinceaux à bouts ronds et carrés pour réaliser respectivement des touches et des aplats. Il veillera également à posséder une règle métallique de 50 cm, une équerre, du scotch repositionnable, des colles diverses, de la pâte à fixe, des ciseaux, un cuter et une planche à découper. 

Dans le vaste univers du papier, il lui faudra du A4, du A3, du format raisin et cela à divers grammages. Plus une feuille est épaisse plus elle offre de potentialité. Il ne faut pas lésiner sur les feuilles de papiers car elles conditionnent réellement le rendu des travaux. Etant donné le climat pluvieux de nos régions, il est préférable d’investir dans une grande pochette de dessin et son sac à anse pour protéger les travaux réalisés dans un espace hermétique.

L’étudiant en art aura également besoin de peinture acrylique (les trois couleurs primaires, du blanc et du noir en plus). Il lui faudra également investir dans une petite boîte d’aquarelle. Comme pour les crayons de couleur et à papier il ne faut pas prendre les premiers prix des grands discounts car les pigments n’y sont pas bons. Cela est vrai pour la peinture acrylique comme pour l’aquarelle. 

Là où l’étudiant peut faire des économies c’est en achetant en groupe ou via l’école car naturellement il pourra obtenir des prix intéressants.

Académie des Arts Appliqués

Découvrez nos modalités d’inscriptions

Et puis … 

A l’école l’étudiant bénéficiera d’un casier dans lequel il pourra entreposer son matériel. Il lui faudra donc faire l’acquisition d’un petit cadenas. D’une manière générale l’étudiant en art est souvent chargé. C’est, disons, sa croix…. 

Pour chacun des outils cités dans cette généreuse liste, des cours particuliers seront enseignés afin d’en apprendre les techniques. Et puis parce qu’il effectuera d’autres expérimentations, l’étudiant aura besoin de fil et d’aiguilles à coudre, de terre auto-durcissante, de petit carnet pour aller peindre et dessiner à l’extérieur… 

Plus l’étudiant sera précoce et assidu dans sa collecte, plus il effectuera des économies. Plus il sera prévoyant, plus il pourra se concentrer sur la réalisation plutôt que sur la recherche de matériel au moment où il faut créer. 

Pour la partie théorique, l’étudiant aura besoin de feuilles libres à ranger dans un classeur. Il aura également de nombreux cours papiers auxquels il devra prendre soin s’il veut réussir.

Un étudiant organisé dans sa prise de note est un étudiant qui chemine vers sa réussite. Dans la mesure où de nombreux cours lui seront transmis informatiquement, il serait préférable qu’il ait un téléphone portable (notamment capable de prendre des photos, d’en recevoir) et/ou un ordinateur.

Le matériel en école d’art

Lorsque l’on entreprend de faire des études dans une école d’art, il est nécessaire de savoir constituer sa “pochette” et sa “trousse” … Voici l’ABCDaire du bon étudiant en école d’art.

Je suis en Bac Pro et j’aimerais faire une école d’art mais je ne suis pas sûr….

Je suis en Bac Pro et j’aimerais faire une école d’art mais je ne suis pas sûr….

C’est le moment de prendre de grandes décisions pour son avenir, déterminer ses choix d’orientations pour apprendre un métier…

Et si vous vous orientiez dans le secteur du Design ?

Le Design mais pour quels métiers ? 

Le Design est un secteur professionnel porteur depuis plusieurs années. Il offre la possibilité de travailler dans plusieurs secteurs tels que ceux de l’habitat et de l’Architecture, de l’aménagement paysager urbain, du Graphisme avec l’édition, la publicité et la création d’images en général comme les affiches et les logos. Dans le secteur du Design on peut également travailler dans l’habillement ou être directeur artistique de collections de prêt-à-porter, créer les tendances ou encore participer aux événements de la Mode. On peut tout aussi bien travailler dans le secteur du Food Design ou de l’Evénementiel, aider, par exemple, les restaurateurs à mettre en valeur leurs plats, leurs restaurants ou encore aider les grands domaines à promouvoir leur patrimoine viticole. Bref, vous l’aurez compris, le Design est en fait un mot générique et il est porteur en termes d’emplois.

Pourquoi est-ce un avantage d’avoir fait un Bac Pro quand on veut faire du Design ? 

L’avantage, quand on vient d’un Bac Pro, est qu’on a déjà pas mal pratiqué avec ses mains. On connait la notion de projet, la phase technique, les différentes étapes de créations et de réalisations par lesquelles on doit passer pour fabriquer. C’est un grand atout. 

Dans le Bachelor Design qu’il soit en Mode, en Graphisme, en Espace ou dans le secteur de l’Evénementiel, il y a tout un pan de la formation qui s’articule autour de savoir-faire techniques. Pour faire aboutir un projet, il faut en effet travailler avec ses mains mais aussi avoir été capable en amont de concevoir le projet ainsi que son déroulé. Croyez-moi, avoir compris et acquis cette démarche est un réel avantage.

 Bien sûr, dans la formation du Bachelor il y a également tout une partie théorique et une méthodologie de travail qu’il conviendra d’acquérir mais les cours seront là pour vous permettre d’apprendre tout cela.

 Vous aurez également accès à de nouveaux outils d’expressions qui devraient vous permettre de renouer avec ce qui, dans un Bac Pro, aurait pu vous plaire.

J’ai peur de la théorie, je n’aime pas ça et c’est entre autres pour ça que j’ai choisi un Bac Pro ! 

A l’Académie des Arts Appliqués les Bachelors ont une pédagogie différente de ce que vous avez connu à l’école traditionnelle. Pour commencer, il y a beaucoup de cours de pratiques (comme par exemple du dessin, du nu, de la photo, de la réalisation de maquette ou de sculpture…) et il y a aussi de la théorie parce qu’elle permet de mieux concevoir les projets. Elle est importante parce qu’elle enrichie la démarche de création. Et l’un ne va pas sans l’autre. Pour être un bon Designer il faut quand même observer la société qui nous entoure afin de lui offrir ce dont elle a besoin. La pratique oui ! Mais articulée à une réflexion qui permet de faire évoluer la société ! … 

Tout au début de la première année de Bachelor, l’équipe pédagogique vous transmettra des outils et une méthodologie de travail qui devraient vous permettre de bien travailler à la fois dans la pratique et dans la théorie. C’est en ce sens que la pédagogie à l’Académie des Arts Appliqués est différente. Elle cherche toujours à créer des outils qui permettent aux étudiants la réussite dans tous leurs projets. 

Vous bénéficierez également toujours de soutien dans votre travail autant auprès des étudiants que des professeurs et de la direction.

Académie des Arts Appliqués

Découvrez nos modalités d’inscriptions

Votre parcours c’est notre richesse 

Pour réussir dans une école d’art, il faut surtout avoir envie. Envie de créer, envie de découvrir toujours de nouvelles choses, envie de partager… La richesse d’une école d’art vient de la pluralité de ses étudiants. Plus vous avez un parcours qui parait étrange aux yeux des autres et plus vous avez, généralement, de choses à raconter, à expérimenter. C’est alors comme une grande aventure qui s’offre à vous car vous êtes en pleine possession de moyens techniques que vous pouvez mettre au service d’une autre formation et surtout d’une autre manière d’être au monde, de participer à la vie de la société. C’est comme une immense chance. C’est très motivant et très enrichissant de comprendre enfin comment utiliser tout ce que l’on sait, tout ce que l’on a appris pour le mettre au service d’un projet personnel professionnalisant. 

Il y a de forte chance que cette première année de Bachelor vous ouvre des portes que vous ignorez pour le moment. C’est également souvent une année forte en rencontres. Elle vous permet de quitter le monde du lycée pour entrer dans le vaste monde du travail.

Déroulement des années 

A l’issue de la première année où vous aurez acquis tous les fondamentaux vous choisirez un cœur de métier (vers quel Design ?). Ce choix déterminera bien entendu des cours. Quand on se destine à être Designer Mode on ne peut effectivement pas avoir les mêmes cours que si l’on se destine à devenir Designer Espace. Au cours de la deuxième année on se spécialise donc. On apprend le cœur de métier. Et puis vient la phase de stage en entreprise. Voilà pour vous un autre atout. Vous avez déjà connu cet aspect et c’est un point supplémentaire pour vous. Au cours de la troisième année vous deviendrez un expert et vous réaliserez un projet personnel professionnel. Vous serez alors prêt pour la vie active ! Et si, d’ici là, vous avez encore envie d’apprendre, vous aurez la chance de pouvoir poursuivre en BAC+5…

Le matériel en école d’art

Lorsque l’on entreprend de faire des études dans une école d’art, il est nécessaire de savoir constituer sa “pochette” et sa “trousse” … Voici l’ABCDaire du bon étudiant en école d’art.

J’ai testé le dessin d’après modèle vivant nu de l’Académie des Arts Appliqués

J’ai testé le dessin d’après modèle vivant nu de l’Académie des Arts Appliqués

Il m’aura fallu presque un an pour y aller ! Quand j’y repense, c’est complètement idiot d’avoir repoussé aussi longtemps pour un simple cours de dessin. J’en profite d’ailleurs pour préciser que j’ai dessiné, pas posé, là pour le coup j’admets que je ne suis clairement pas à l’aise avec ça. Mais ça, c’est un autre débat ! Le dernier cours de l’année plus d’excuses pour reporter, ok alors c’est parti, on verra bien ce que ça donne. 

Le stress de la veille

Oui oui le stress ! Une appréhension désagréable qui vient me faire du coude à chaque fois que j’y repense. J’en parle avec une amie, elle me charrie et m’assure qu’elle ne mettrait jamais les pieds dans ce genre de cours. Le dessin ? Ce n’est clairement pas son truc, et encore moins pour dessiner un modèle nu ! On échange et on rit sur ce fameux atelier dans lequel j’ai toujours beaucoup de mal à me projeter. Pourtant j’adore dessiner, ou plutôt j’adorais ça, à l’époque où je trouvais encore le temps de me poser pour faire quelques croquis. Mon dernier portrait doit dater d’une dizaine d’années, il y a de ça aussi. Je n’ai pas gratté une feuille depuis tellement longtemps, j’ignore vraiment ce que ça peut donner. Verdict demain matin !

 

Le matin du grand jour est arrivé ! 

Bon, et bien voilà c’est le moment d’y aller ! Caféine ok, lunettes, c’est bon reste plus qu’à occuper les filles pour qu’elles me laissent partir tranquillement. Mais elles sont malignes les poupées, elles ont bien vu que j’étais sur le départ. « Tu vas où maman ? » et la petite qui répète la même phrase en écho ! « Maman va prendre un cours de dessin et vous allez rester bien sage en attendant » j’ai à peine le temps de finir ma phrase que ma grande enchaîne déjà « Oh trop bien je peux venir avec toi s’te plait s’te plait » lol « non tu ne peux pas venir c’est un cours réservé aux adultes » elle ne se démonte pas « mais tu m’as dit que je dessinais super bien pour mon âge alors si je montre mes dessins ils seront peut-être d’accord pour me laisser venir ! ». S’en suivent de longues minutes de négociations qui finissent par me mettre en retard. Un bisou rapide au papa et je file. Je vais arriver et le cours sera déjà commencé … magnifique !

Académie des Arts Appliqués

Inscrivez-vous à nos Ateliers de dessin pour la rentrée

Les dix premières minutes 

Gagné, la circulation n’a rien arrangé et le cours est déjà bien entamé. La porte est fermée je n’entends pas un bruit, je vais déranger tout le monde, quel grand moment ! Je toque à la porte, prends une grande inspiration et je rentre. Je repère une place et m’installe discrètement. Bien sûr, je viens les mains vides ! La formatrice qui anime le cours, Marine, vient vers moi, je m’excuse pour le retard et lui dis que je n’ai rien pris. Son sourire efface ma gêne, elle me fournit un calepin pour faire mes croquis et la personne à côté de moi me prête un crayon. L’ambiance est studieuse mais pas pesante pour autant. Je suis les indications de Marine et me lance. J’observe rapidement le modèle, c’est une jeune femme, elle pose pour la première fois, au début du cours, et dessinera ensuite. Je trace mes premières courbes, bon clairement il faut que je retravaille mes proportions ! C’est tellement loin tout ça. Mon premier croquis se retrouve sans tête, pas assez de place sur la feuille, ce qui fait beaucoup rire Marine, et moi aussi ! On change de pose, je ne me souviens même plus d’avoir été mal à l’aise.

Au bout d’une heure

Le cinquième croquis commence à être plus harmonieux. Les proportions sont plus équilibrées et l’ensemble est plus abouti. Ce n’est pas encore du grand art, mais je me prends au jeu et prends surtout plaisir à tenir, de nouveau, un crayon dans les mains. Vient l’heure de la pause. Avec la température extérieure, l’air de la pièce commence à devenir lourd, on profite donc de la coupure pour se déplacer dans la salle des étudiants à l’étage inférieur. Je jette un œil aux travaux d’élèves affichés sur les murs des couloirs. C’est intéressant de voir le même modèle, vu par plusieurs personnes, sous différents angles, sur différents supports. Il y a une vraie recherche pour exploiter les outils de dessin, les matériaux et laisser libre cours à son imagination, ça donne envie. Olivier, le directeur de l’Académie des Arts Appliqués, nous apporte le café, des jus frais, accompagnés de petits gâteaux. J’en profite pour échanger avec les autres stagiaires, certains sont novices comme moi, d’autres sont de vrais habitués. L’un d’entre eux me montre ses travaux, je réalise son évolution et me dis que je pourrais peut-être faire de même. L’ambiance est très sympathique et détendue. On finit par reprendre tranquillement le cours et je me replonge dans mes croquis sans même me rendre compte du temps qui passe.

Mon impression 

Le cours est terminé, je remonte dans ma voiture en repensant pour la première fois à l’appréhension que j’avais. Elle s’est envolée sans même que je ne m’en sois aperçu. J’ai passé un très bon moment, un moment pour moi, durant lequel j’ai échangé et appris des autres. Je regrette presque de ne pas être venue avant. En tout cas ce qui est certain c’est que je renouvellerai l’expérience dès la rentrée.

Le matériel en école d’art

Lorsque l’on entreprend de faire des études dans une école d’art, il est nécessaire de savoir constituer sa “pochette” et sa “trousse” … Voici l’ABCDaire du bon étudiant en école d’art.

Je suis en S et je veux faire de l’art

Je suis en S et je veux faire de l’art

Au secours, je suis en Terminal S et je veux faire de l’art ? Comment expliquer ça ? Quels arguments donner à mes parents et à mes profs ? Est-ce que je serais fou de faire enfin ce truc qui me plaît depuis toujours, mais que je n’ai jamais osé faire parce que « l’art ça ne donne pas de travail ! Tout le monde sait ça… ». Bref vous avez fait S et, pourtant, ingénieur ce n’est pas franchement le job que vous imaginez pour vous dans l’avenir…. Il faut se l’avouer, dans notre société, il y a un problème avec la filière S. Tout le monde va en S, mais tout le monde n’a pas forcément envie de faire de l’ingénierie…

Savez-vous qu’il existe de nombreuses similitudes entre les études de S et la discipline requise pour réussir dans le cursus d’un Bachelor Design ?

La première chose importante à savoir c’est que :

Oui, le secteur Design embauche ! A conditions bien sûr d’être porteur de bons projets, être compétent et savoir frapper aux bonnes portes (avoir du réseau professionnel et être malin). Bien évidemment, à cette alchimie, il faut rajouter le travail. Il faut beaucoup travailler. Après cette année de BAC S, vous en savez quelque chose ! Donc voilà le premier argument : le secteur du Design est en plein essor et il embauche. Il est porteur aussi parce qu’à l’issue de ces 3 ans, vous obtenez un BAC +3 et ça, c’est de l’or pour une entreprise. Pourquoi ? Parce que vous avez beaucoup de connaissances, une expérience professionnelle et en début de carrière vous ne coûterez pas aussi cher qu’un BAC +5 sans pratique. Vous trouvez ça injuste ? C’est pourtant un principe de réalité… Dans la balance d’un chef d’entreprise, le rapport entre investissement et bénéfice est une donnée importante ! Il faudra vous y faire, la vie est cruelle ! Trêve de plaisanterie…

Le deuxième argument est celui-ci :

Pour réussir en Design, il faut beaucoup travailler. Vous ne voyez pas bien en quoi, c’est un argument ? Normal ! Pourtant, c’en est un. Tout simplement parce que dans la tête des gens, être dans une école d’art ce n’est pas sérieux. Ils ont généralement de nombreux préjugés, mais il ne faut pas leur en vouloir. Ce secteur est méconnu et plein de préjugés. C’est vrai que pour la plupart, le Design est un mot barbare et abstrait. « Ah, bon, on peut bosser dans le Design ? Mais euh en fait, on fait quoi ? ». Bon après tout, vous vous posez peut-être la même question. Elle est légitime, et vous trouverez la réponse dans d’autres articles, c’est certain. L’intérêt est de démontrer qu’étudier en Bachelor nécessite un réel investissement. Il faut compter entre 30 h et 40 h par semaine. Ouaip, c’est aussi intense que Médecine… L’assiduité est essentielle parce qu’en Perspective, c’est comme en Maths, si on ne va pas en cours, on est mort ! Le lendemain, on ne comprend plus rien. L’investissement personnel est vital, si on ne bosse pas le soir, on ne tient pas le rythme. En revanche, c’est énormément de travail, mais pour des matières nouvelles et que tu aimes et ça, ça change tout. Non !? On peut fournir énormément d’investissement quand on sait sur quoi ça débouche et que l’on constate ses progrès de jour en jour. Donc le deuxième argument : une école d’art, c’est beaucoup de travail. Ceux qui pensent encore que les artistes qui montent les marches à Cannes ou vivent de leur art ne travaillent pas, croient aux contes de fées. Les personnes qui réussissent dans le secteur du Design et de l’Art, sont celles qui travaillent pour !

Troisième argument :

Léonard de Vinci disait 99% de travail, 1% de talent. Autrement dit, pour réussir dans ce secteur, on a besoin d’être structuré, rigoureux, de raisonner et de s’investir dans un but précis. Il n’est pas nécessaire de savoir dessiner parce que ça, ça s’apprend. Par contre, la conjugaison de tous ces aspects, seul l’étudiant, qui sort de ce BAC S, peut les assembler de manière construite vers un projet professionnel gratifiant. Bref, vous l’aurez compris, la filière S est une préparation parfaite, car pour réussir en Arts, il faut être très scientifique dans son approche. La rigueur, l’investissement et l’organisation sont indissociables de l’accomplissement d’un Bachelor Design. 

Académie des Arts Appliqués

Découvrez nos modalités d’inscriptions

Bien sûr, on aurait tort de croire qu’il ne faut que cela pour réussir. La créativité, l’ouverture d’esprit, l’imagination sont essentielles, mais à nouveau, tout cela s’apprend. À l’Académie des Arts Appliqués, c’est toute une équipe pédagogique de professionnels sur lesquels les étudiants peuvent s’appuyer au quotidien. Des professeurs au secrétariat en passant par la direction, l’ensemble de l’équipe accompagne chacun de ses élèves vers la réussite. Et puis les autres filières peuvent être tout aussi porteuse pour évoluer en Arts. Au final le seul ingrédient réellement indispensable pour réussir, c’est l’envie. 

Il est temps qu’un jour, on apprenne à écouter ses convictions profondes même si elles semblent ahurissantes pour les autres. Le secteur du Design et de l’Art fait peur parce que les gens ignorent de quoi il est fait, et ce, à quoi il peut ouvrir. C’est à toi qu’appartient ton avenir. 

Il est temps d’apprendre à te faire confiance et à aller vers ce qui te plaît parce qu’avec ça, tout est possible !

Le matériel en école d’art

Lorsque l’on entreprend de faire des études dans une école d’art, il est nécessaire de savoir constituer sa “pochette” et sa “trousse” … Voici l’ABCDaire du bon étudiant en école d’art.

Du DN MADE au Bachelor Design

Du DN MADE au Bachelor Design

Le DN MADE

Le DN MADE est le nouveau Diplôme des Métiers d’Arts et du Design. Il remplace le BTS Design. L’objectif pour l’Etat est de réussir à aligner les études supérieures courtes (type BTS) à la réforme universitaire LMD (Licence, Master, Doctorat) et d’offrir la possibilité aux étudiants de valider un BAC + 3. Avant l’apparition du DN MADE (rentrée 2018-2019), l’accès aux études d’arts étaient conditionné à l’obtention d’un BAC STD2A ou le passage par la case MANAA (Mise à Niveau en Arts Appliqués). La plupart des établissements publics qui proposent un DN MADE sont inscrits sur Parcoursup (anciennement APB), les autres sélectionnent sur entretiens de motivation. La réforme étant très récente, les formations peinent encore à suffisamment être visibles et lisibles. Globalement, il est difficile d’obtenir une place en DN MADE car elles sont encore insuffisantes et la mobilité entre les établissements quasi-nulle. Il faut par ailleurs avoir un très bon bulletin scolaire. Comme le DN MADE s’adosse à la réforme universitaire l’objectif est de proposer une formation proche du système de la recherche (elle est accompagnée de la rédaction d’un mémoire à l’issue des 3 ans). D’ailleurs chaque DN MADE doit travailler en partenariat avec une université.

 

Le DN MADE couvre 14 mentions : animation; espace ; événement ; graphisme ; innovation sociale ; instrument ; livre ; matériaux ; mode ; numérique ; objet ; ornement ; patrimoine ; spectacle. Naturellement tous les lycées ne proposent pas toutes les mentions. Il faut effectuer des recherches sur Parcoursup pour trouver l’établissement qui va offrir la meilleure mention et spécialité recherchée. Chaque établissement est libre de créer sa mention. Dans les académies mettant en place le DN MADE en septembre 2018, on a constaté que certaines mentions ont été très représentées : graphisme et objet sont les plus proposées (avec une trentaine de spécialités), suivies des mentions espace (avec une vingtaine de spécialités), spectacle, matériaux et numérique (avec une dizaine de spécialités chacune). L’innovation sociale, l’ornement, le patrimoine et l’instrument offrent peu de places. À savoir : un même établissement peut proposer plusieurs DN MADE avec différentes mentions et diverses spécialités. Il est important de se renseigner sur l’offre de formation avant de faire son choix.

Le Bachelor

De nombreuses écoles de commerces, d’ingénieurs, de journalisme et d’arts sont passées aux Bachelors. Le Bachelor est un titre et un cursus de l’enseignement supérieur dans les établissements privés et plus rarement publics. Il se réalise en 3 ou 4 ans après le BAC. Il correspond à une licence et permet de valider 180 crédits ECTS. Après le Bachelor environ 60 % des étudiants entrent dans la vie professionnelle et 40 % poursuivent leur études. Le Bachelor peut être reconnu par l’Etat.

 

Alors pourquoi un Bachelor ? 

« Le Bachelor doit son succès à un enseignement concret, une proximité avec les entreprises et une grande ouverture internationale ». Marie-Anne Nourry, in le Monde  13/02/2018, « Bachelor, trublion de l’enseignement supérieur ». Les étudiants qui sortent d’un Bachelor sont prisés par les petites et les moyennes entreprises pour leur aspect professionnalisant. En effet dans un cycle Bachelor il s’agit de former l’étudiant à devenir un professionnel aguerrit dans son secteur de prédilection tout en lui offrant la possibilité de poursuivre ses études. Pour y parvenir, l’enseignement en Bachelor se fait à la fois auprès d’une équipe de professeurs et de professionnels dédiés dans les différents secteurs. L’étudiant sortant d’un cycle Bachelor dispose donc de bases professionnelles solides, accompagnées de la constitution d’un bon réseau professionnel. Il peut également, s’il le désire, poursuivre ses études. En effet, le Bachelor s’intègre dans le système LMD (au contraire d’un DUT qui se fait seulement en 2 ans et qui ne permet pas la poursuite des études).

Académie des Arts Appliqués

Découvrez nos modalités d’inscriptions

Un Bachelor Design

En France, désormais toutes les écoles d’arts (ou quasiment) proposent des Bachelors. En fonction de la ville d’origine et de vos envies étudiantes (villes plus ou moins attractives) mais également de vos possibilités financières vous trouverez différentes offres de formation. Afin de bien effectuer votre choix et pour réussir, il convient dès lors de tenir compte de ces différents paramètres et de les conjuguer au type de Bachelor proposé par les écoles. En effet, en fonction des écoles, vous ne trouverez pas forcément les mêmes spécialités ni les mêmes mentions et bien entendu pas les mêmes professionnels. Dans le secteur du Design, ce qui compte ce sont vos compétences articulées à votre connaissance du terrain et à celle du réseau professionnel. Il est important de bien choisir votre école et vos futurs collaborations professionnelles en fonction du bassin d’emploi.

Le rythme de travail en Bachelor Design

Les études en Bachelor Design sont très exigeantes. Elles nécessitent un réel investissement. Entre pratique artistique, projet professionnel et apprentissage d’un coeur de métier, le rythme de travail en Bachelor est réellement soutenu (entre 24h pour les 3 années et 35h de cours pour les premières années). L’enseignement est articulé entre pratique artistique, théorie de l’art et enseignement professionnel. Des travaux personnels et en groupe sont à rendre chaque semaine. La formation nécessite du matériel artistique et bien souvent un ordinateur. Le Design est en effet un secteur qui se situe souvent à la proue des logiques numériques puisque le Design est un secteur qui habite et habille la vie quotidienne.

Le Design dans la vie quotidienne

Le Design est un secteur professionnel en pleine croissance. Il est au cœur de beaucoup de secteur comme celui de l’image, de l’aménagement d’espaces, de la confection d’objet, de la conception de spectacle, du secteur de la mode… Il touche à la fois à la vie ordinaire et à l’ergonomie des objets, la manière dont les gens s’habillent… Il est un moyen de concevoir le monde qui permet aux individus de vivre mieux et particulièrement en harmonie avec leur environnement. Le Design est un secteur d’avenir surtout lorsqu’il parvient à être articulé à un savoir-faire de Métier d’Arts.

Le matériel en école d’art

Lorsque l’on entreprend de faire des études dans une école d’art, il est nécessaire de savoir constituer sa “pochette” et sa “trousse” … Voici l’ABCDaire du bon étudiant en école d’art.

Pin It on Pinterest